AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ALERTE ENVAHISSEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Élana Shiver

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: ALERTE ENVAHISSEUR   Ven 1 Aoû - 23:35

Veuillez noter que ce sujet se déroule il y a à peu près trois ans, lorsque Fynn est arrivée à l'institut

Bien emmitouflée dans mes couvertures, j'achevai de regarder mon téléphone, partie intégrante de ma routine matinale. Il était à peine 8:00 du matin, la lumière du soleil filtrait paresseusement au travers des rideaux, le silence et l'ordre régnaient. Lorsque j'eus finis, je me levai en m'étirant paresseusement. J'enfilai rapidement un pantalon jogging par-dessus mes sous-vêtements et mis un soutien-gorge. J'allumai la musique de mon téléphone à un volume modéré et entrepris de faire mes exercices matinaux. Je ne dérogeai jamais à la routine. C'était la seule chose qui me tenais en vie. Depuis la mort de ma mère, un an plus tôt, j'avais perdu une partie de moi et je ne l'avait toujours pas retrouvée. Je vivais comme un automate, mangeant assez pour me tenir en vie, continuant les cours avec des notes loin d'être aussi bonne. Je m'entraînai toujours tous les matins, une habitude vieille de sept ans, mais je ne le faisais plus avec entrain.
La musique, pourtant l'une de mes passions, ne servait qu'à rythmer mes exercices. Je me sentais affreusement vide, et je ne savais pas comment faire pour combler ce creux dans mon coeur. Une fois mes exercices terminés, j'allai m'enfermer dans la salle de bain attenante pour prendre une douche. Je mis l'eau très chaude, puis me déshabillai et me glissai sous le jet. En quelque part, la musique jouait toujours, mais elle était étouffée par le bruit de l'eau et de la ventilation. Je lavai soigneusement mes cheveux, les rinçai, me lavai, me prélassai un peu sous l'eau chaude. En soupirant, j'éteignis le jet et sortit pour me sécher, séchai mes cheveux avec un séchoir.
Lorsqu'ils furent secs, je sortis, toujours en serviette. Je regardai l'heure en même temps d'éteindre la musique sur mon téléphone. Déjà 9:00. Je soupirai, enlevai ma serviette et me choisis des vêtements propres et les étendis sur mon lit. Je laissai ma serviette sur le dossier de ma chaise en attendant. J'enfilai une culotte et une jupe noires. J'entendis des voix dans le couloir, mais ni portai pas attention, jusqu'à ce que l'on frappe à ma porte. Encore à moitié nue, je pris une veste et l'attachai rapidement pour pouvoir ouvrir la porte. Anastasia se tenait dans l'embrasure.

- Bon matin, Élana, dit-elle.

- Bon matin. Je peux vous aider?

- Oui, en effet.

Elle s'écarta un peu et je pus voir un adolescent derrière elle. Que faisait-il ici?

- Je te présente Fynn Heather. À compter d'aujourd'hui, elle sera ta colocataire. Je compte sur toi pour l'accueillir comme il se doit.

Je regardai ladite Fynn. C'était une fille? Ses cheveux étaient courts, dressés sur sa tête, de couleur auburn. Ses yeux bruns me fixaient sans ciller, me mettant un peu mal à l'aise. Elle portait un coton ouaté à capuche, visiblement trop grand pour elle, et une paire de joggings. Je la regardai, hésitante. Qui était-elle? Pourquoi ma chambre? J'étais si bien dans ma solitude. Voyant sans doute mon trouble, Anastasia me sourit gentiment.

- Je me suis dit qu'un peu de compagnie te ferait du bien. Tu as eu des moments difficiles, et voir des gens ne te fera pas de mal.

Je soupirai, résignée, et Anastasia sourit.

- Bien, je vous laisse faire connaissance.

Sur ce, elle s'éloigna. Un peu mal à l'aise, je regardai la nouvelle venue. Ma coloc? En y regardant de plus près, je voyais que son visage était plus féminin, mais au premier coup d'oeil j'avais pensé que c'était un garçon. Lorsque je réalisai que je la dévisageai en silence, je m'écartai, réticente, pour la laisser entrer.

- Je m'appelle Élana Shiver, dis-je simplement.

Je n'avais pas envie d'une colocataire. Je ne voulais pas de quelqu'un qui m'entendrait pleurer la nuit quand le poids de mon deuil m'écrasait. Je ne voulais pas d'une présence indiscrète et étrangère. Je ne voulais pas d'une colocataire qui envahirait tout bonnement mon espace. Pourtant, le deuxième lit dans ma chambre, inoccupé depuis longtemps, était une preuve que ma solitude ne durerait pas toujours. Un peu trop choquée par la présence de cette fille qui devait avoir mon âge, je ne pensai pas à aller me changer, bien que je sois encore nue sous ma veste, restant là à la dévisager, sous le choc de sa présence importune dans MA chambre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t8-elana-shiver
Fynn Heather
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Statut relationnel: Couple ouvert
Pouvoir: Empathie

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Lun 4 Aoû - 0:22

Cela faisait environ un an que j'avais reçu la visite de Anastasia Solken et son frère Gabriel. Mais je n'avais porté attention à leur carte de visite que quelques jours auparavant. Un enchaînement d'évènements m'avait causé une énorme crise de colère. Mes parents s'étaient officiellement divorcés quelques semaines auparavant, et, ce jour-là, voulant défendre un élève plus jeune, je m'étais retrouvée à me battre dans la cour d'école, créant sans le vouloir une grosse foule autour. Bref, comme ça faisait plusieurs avertissement que j'avais reçu, je me suis fait renvoyée à l'externe pour le reste de la semaine.
Frustrée, j'étais retournée à la maison. Ma mère était au téléphone s'engueulant avec mon père. En serrant les poings, je m'étais enfermée dans sa chambre, me couchant sur mon lit en tentant de bloquer le son des cris de ma mère avec un oreiller. Puis silence. La porte avait claqué, elle était partie. Je me suis levée. Je sentais mes yeux humides et limite douloureux. J'ai voulu me calmer mais j'ai flanché. J'ai renversé ce qui se trouvait sur mon bureau et j'ai endomagé un mur d'un coup de poing. En m'effondrant au sol, assise, j'ai vu la carte qu'on m'avait laissé, un an auparavant et j'ai contacté les personnes, désespérée. Du même coup,je souhaitais repartir un peu à zéro et faire une nouvelle vie ailleurs, où les gens ne me connaissaient pas.

Bref, c'était aujourd'hui que je faisais mon entrée dans l'Institut Solken et le stress m'avait empêcher de dormir une bonne partie de la nuit.Je m'étais vêtue d'un t-shirt de System of a Down avec un jogging et un coton ouaté. Je voulais être confortable et pas me casser la tête. J'ai quand meme pris le temps de coiffer un peu mes cheveux pour les dresser.
À l'entrée, une dame m'accueillit. C'était la directrice elle-même que j'avais déjà rencontré auparavant. Elle me fit remplir quelques formulaires et m'emmena à ma chambre.

- Tu vas rencontrer Élana, ça va être ta co-chambreuse. Elle ne parle pas beaucoup, mais elle est bien gentille, vous allez sans doute vous entendre bien.

Hm. Je n'étais pas du tout d'humeur à rencontrer des gens en fait. Ces derniers jours avaient été assez pénible. M'enfin, je ne répondis pas et la laissai me guider.
Elle cogna à la porte et elle s'ouvrit. Je ne voyais pas qui l'avait ouverte mais j'entendis une voix féminine. La directrice se tassa pour me laisser voir Élana. Elle devait avoir a peu pres mon âge, mais elles étaient en tout point différentes. Cette jeune fille avait de longs cheveux clairs (et toujours humides) et des yeux bleus. Un visage un peu rond, un regard timide? Je ne la quittai pas des yeux alors que Anastasia nous présentait. Elle portait une veste. Je baissai les yeux et vis la jupe courte qu'elle portait. Par politesse, je remontai mon regard vers le sien.
Élana ne semblait pas à l'aise. Je le sentais. Elle ne voulait pas vraiment de moi sans sa chambre. La directrice confirma mes pensés lorsqu'elle dit à l'autre fille que de la compagnie lui ferait du bien car elle avait eu des moments difficiles.
Elle aussi? Oulà. C'était peut-être une mauvaise idée de nous mettre dans la même chambre. J'étais toujours ébranlée par ma dernière crise et je savais qu'une personne qui vivait des moment difficiles ne réagissait pas nécéssairement bien.
Et à la mention de ces moments difficiles, je ressentis de la tristesse. Je ne compris pas pourquoi. Je me mordis la lèvre alors qu'Anastasia partit pour nous laisser faire connaissance. Toutes les deux, on se dévisagea en silence. Pendant quelques... longues secondes. Je ne cillai pas. Puis, elle s'écarta subitement de la porte pour me permettre d'entrer, tout en se présentant.
Un coin de mes lèvres se retroussa lorsque je compris le malaise qu'elle m'avait à m'accueillir chez elle. Ca devait faire un bout de temps qu'elle était seule. Je comprenais son bouleversement mais je tentai de faire abstraction de ses sentiments. J'entrai et posai mes valises près de ce qui semblait bien être le lit qui m'était destiné. Je m'y assis. Genoux écartés, j'appuyai mes coudes dessus pour me tenir penchée. Je l'observais.

- Fynn... Fynn Heather, répondis-je, en réalisant que j'aurais du répondre un peu plus vite à sa présentation.

Je continuai à l'observer. Je sentais son malaise devenir plus grand. Mais je ne savais pas vraiment pourquoi. Au delà du fait que j'emmenageai ici... Il y avait autre chose. Je fronçai les sourcils et pris la parole à nouveau, avant qu'elle ne parle:

- Pourquoi t'es mal à l'aise?

J'haussai un sourcil puis rajoutai:

- Je te mets mal-à-l'aise, right?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t7-hehehehhehe-fynn-heather
Élana Shiver

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Lun 4 Aoû - 1:08

En entrant, Fynn eut un petit sourire en coin. Pourtant, j'avais l'impression qu'elle n'était pas plus confortable que moi à ce moment précis. Je ne dis rien, alors qu'elle posait ses valises près de son lit, où elle s'assit, ses coudes reposant sur ses genoux. Nous nous dévisageâmes un moment, et je sentais mon malaise grandir sous l'assaut de ce regard inquisiteur. Je sursautai presque lorsqu'elle ouvrit la bouche pour se présenter. Fynn Heather. J'acquiesçai en silence, ne sachant pas quoi dire. J'avais oublié comment agir avec les gens. Je ne savais pas trop ce que je devais dire ou faire. J'essayais de cacher à quel point elle me mettait mal à l'aise. Son regard qui ne me lâchait pas, sa présence dans ma chambre. Et un je-ne-sais-quoi qui me perturbait encore plus. Et puis, une idée me passa par la tête. Si elle était ici, elle était comme moi. Un prototype. Je n'étais pas friande de cette appellation. Ça me donnait l'impression d'être un rat de laboratoire en fuite. Pourtant, c'était ainsi que nous étions appeler, et je ne pouvais rien y changer. Le regard de Fynn restait braquer sur moi, et j'avais l'impression qu'il me transperçait. Je m'apprêtais à lui demander pourquoi elle me regardait comme ça lorsqu'elle me demanda tout net pourquoi j'étais mal à l'aise. J'eus un mouvement de recul involontaire. Était-ce si évident? Avais-je passé tellement de temps loin des gens pour qu'on puisse lire en moi comme dans un livre? Elle ajouta, un haussement de sourcils, que c'était elle qui me mettait mal à l'aise. Je ne sus que répondre, mon malaise ayant partiellement cédé à la surprise. Je me frottai la nuque d'un bras et sentis le tissu de ma veste effleurer ma poitrine nue. Je me souvins alors que je n'avais pas eu l'occasion de finir de m’habiller.

- Je… Je n’ai plus l’habitude d’être avec des gens… répondis-je. Ce n’est pas toi mais…

Je me retins. J’avais failli dire « C’est ma chambre », et je ne souhaitais pas faire un malaise encore pire. J’avais l’impression qu’elle attendait que je finisse ma phrase.

- Pourquoi tu me regardes comme ça? ne pus-je retenir.

Je baissais mon bras et sentais à nouveau la veste effleurer ma peau. Je me sentais dénuée et vulnérable, en plus d’être mal à l’aise de ce regard insistant. J’avais envie de ramasser des vêtements et de m’enfermer dans la salle de bain pour m’habiller convenablement. Au lieu de quoi j’étais clouée sur place, condamnée à attendre une réponse à une question qui m’avait échappé. Je serrai les lèvres, me détournai, attrapai mon soutien-gorge et une chemise blanche.

- Je reviens.

J’allai m’enfermer dans la salle de bain, me changeai rapidement et retournai dans la chambre. Je m’assis sur mon lit et la regardai. Sa présence me dérangeait toujours, mais je me sentais déjà mieux.

- Alors? demandai-je en continuité de ma question précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t8-elana-shiver
Fynn Heather
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Statut relationnel: Couple ouvert
Pouvoir: Empathie

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Lun 4 Aoû - 15:42

Elle sembla surprise un moment. Je me sentis satisfaite. Mais pas méchamment. J'étais simplement contente de sentir en certain avantage pour une fois, considérant que ces derniers jours avaient été durs. C'était surtout soulageant. Élana frotta sa nuque en expliquant ne pas avoir l'habitude avec les gens.
"Ce n'est pas toi, mais..."
Silence. Je la fixais, attendant la suite qui ne venait pas. Mon regard se fit insistant un peu, mais elle ne renchérissait rien. Puis je sentis de la vulnérabilité venant d'elle. Par réflexe, je me redressai et croisai les bras sur ma poitrine, sans comprendre pourquoi je me sentais soudainement étrange. Mais je ne la quittai pas des yeux.

- Pourquoi tu me regardes comme ça?

Par surprise, un sourcil se archa, se mêlant à un petit rictus des lèvres. Puis soudainement, elle se détourna, attrapa quelque chose et s'enfuit dans la salle de bain.
Elle était si bizarre. Mais je me sentais mieux, là. C'était définitif, je n'allais pas bien m'entendre avec elle. On était si différentes, autant physiquement que mentalement. Je ne la connaissais pas encore mais je le savais déjà. Et de toute façon, j'avais des atômes crochus qu'avec quelques personnes. C'était assez rare. J'espèrais au moins qu'on allait pas avoir de problème, vu qu'on habitait maintenant ensemble. M'enfin, c'est quelque chose que j'allais savoir qu'au fil du temps.
Elle revint et se rassied dans son lit. À travers la pièce, nous nous fixâmes en silence pendant quelques secondes. Je ne sentais plus de malaise, mais je sentais une énorme tension.

- Alors?

Je tressaillis, surprise par ce questionnement. J'avais totalement oublié sa question. Je haussai un sourcil.

- Comment? Tu me parles, je te regarde, c'est tout...

Je détournai le regard une fraction de seconde puis la regardai à nouveau.

- Et toi, t'allais dire quoi? "C'est pas toi mais..."? Je connais ce genre de phrase. C'est un pattern qui veut tout dire... C'est pas moi mais... En fait c'est moi, right? T'as un problème avec ma présence. C'est évident...

Je ne continuai pas. Je me tus et l'observai. C'était peut-être un peu provocateur, mais c'est ce que je ressentais de sa part et je devais l'exprimer. Je voulais aussi mettre les choses au clair dès le début. Je détestais quand les gens n'étaient pas francs, et pire quand ils adoucissaient ce qu'ils voulaient dire, causant sans aucun doute des mal-entendus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t7-hehehehhehe-fynn-heather
Élana Shiver

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Lun 4 Aoû - 22:18

La tension était palpable. Lorsque je parlai, Fynn tressaillit. J’imagine que le temps que j’avais mis à me changer lui avait suffi pour oublier ma question. Ce n’était pas surprenant. Elle avait haussé un sourcil, me fixant toujours. Pourtant, je me sentais déjà moins mal à l’aise maintenant que j’étais habillée convenablement, mais la présence de Fynn dans ma chambre me dérangeait toujours. En plus d’avoir vécue complètement seule la dernière année, j’étais enfant unique. Je n’avais jamais appris à partager. Lorsque je partageais ma chambre ou mes affaires, c’était parce que je le voulais bien, et c’était avec des gens que je connaissais. Là, c’était complètement différent, et je n’en avais pas envie, et je n’avais pas le choix. Elle répondit que je lui parlais, alors elle me regardait, simplement. Une brève seconde, elle regarda ailleurs, puis me fixa à nouveau. Puis, elle me demanda ce que j’allais dire lorsque j’avais dit « C’est pas toi, mais… ». Elle avait oublié ma question, mais elle se souvenait de ce que je disais avant? Eh merde… Elle continua en me disant qu’il s’agissait d’un pattern qui disait « C’est pas toi, mais c’est toi ». Elle avait compris que sa présence ici était indésirable. Je soupirai. Je n’avais pas envie de paraître grossière ou associable, mais c’était elle, oui. Et, plus calme que tout à l’heure, j’avais remarqué son accent, pourtant flagrant, lorsqu’elle parlait. J’avais été tellement surprise que je n’avais pas porté attention. Néanmoins, ça ne changeait pas grand-chose. Elle continuait de me fixer et je me souvins de ce qu’elle avait dit. Je soupirai à nouveau.

- Ce n’est pas ça… commençai-je. Enfin, si, mais ce n’est pas de ta faute…

Je me sentais mal. Elle venait d’arriver ici. Si ça se trouvait, elle avait vécu quelque chose de difficile pour décider de tout quitter et venir ici, et moi j’étais là à la rejeter sans même la connaître. Je ne m’étais jamais rendue compte que j’étais devenue ce genre de personne. C’était sans doute pour cette raison qu’Anastasia avait placé Fynn ici.

- Je vis ici depuis un an, lui dis-je alors. Je vis seule ici depuis un an, et voilà qu’Anastasia m’impose une colocataire alors que je n’en ai pas du tout envie… Si tu es là, c’est que tu l’as choisi, et tu as sûrement choisi de venir parce que c’était la seule option qui te restait, comme ça a été mon cas.

Je retins mon souffle un instant, luttant contre le picotement dans mes yeux au souvenir de ma mère. Je ne voulais pas pleurer. Pas devant elle. Je ne la connaissais pas.

- Je n’ai rien contre toi. Je n’ai simplement pas envie de partager ma chambre avec une inconnue. C’est tout.

J’étais surprise d’avoir réussi à exprimer ce que je ressentais sans lui jeter le blâme ou me montrer amère. Il y avait longtemps que je n’avais pas réussis un tel tour de force, raison pour laquelle je n’avais tissé de lien avec personne depuis que j’étais arrivée ici. Mon amertume après la mort de ma mère avait éloigné les gens de moi. Les rares qui avaient tenté de tisser des liens avaient été rejeté, et Gabriel, qui était un peu comme un psychologue, n’avait pas eu plus de succès. Ses questions ne m’avaient toujours poussé qu’à me refermer sur moi-même. Il était peut-être temps de me sortir de cette apathie. Maintenant que je voyais ce que j’étais devenue, je comprenais que je n’avais pas envie d’être cette fille-là.

- Je vais avoir besoin d’un peu de temps pour m’y faire… dis-je simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t8-elana-shiver
Fynn Heather
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Statut relationnel: Couple ouvert
Pouvoir: Empathie

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Mar 5 Aoû - 1:31

Élana soupira et commença ses explications alors que je reculais dans mon lit pour m'appuyer contre le mur, croisant les bras en l'écoutant. C'était le cas, mais ce n'était pas ma faute. Je me demandais ce qui la faisait agir ainsi. Ce qu'Anastasia avait dit auparavant n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde: je savais que Élana vivait des moments difficiles et, on pouvait le voir, elle vivait seule dans sa chambre.
Élana confirma effectivement tout ça lorsqu'elle continua, précisant que ca faisait un an qu'elle était seule et que maintenant, on lui imposait une co-chambreuse.

- Si tu es là, c’est que tu l’as choisi, et tu as sûrement choisi de venir parce que c’était la seule option qui te restait, comme ça a été mon cas.

Je sentis une boule serrer ma gorge lorsqu'elle mentionna que c'était "la seule option qui me restait". Je détournai le regard pour fixer mes pieds qui étaient au bout du matelas. Oui, c'était un peu la seule option qu'il me restait. Un peu plus et je me serais enfuie de la maison et je m'aurais sans doute causé beaucoup de tort. Je présume que je serais devenue timbrée sans avoir l'aide auquel j'aurai maintenant accès, ici, à l'Institut.

- Je n’ai rien contre toi. Je n’ai simplement pas envie de partager ma chambre avec une inconnue. C’est tout.

Je relevai le regard à nouveau pour la fixer. Je sentais son chagrin. Je ne connaissais pas son histoire, mais je la comprenais un peu

- Je vais avoir besoin d’un peu de temps pour m’y faire…

J'haussai les épaules

- Yeah, je suppose. Mais on ne sera pas des inconnues pendant longtemps.

Un coin de mes lèvres se redressa alors que je me sentis un peu plus à l'aise avec elle. Je décroisai les bras mais ne lâchai pas de la regarder. J'étais beaucoup plus méfiante envers les gens que je ne connaissais pas. Et ce ne serait pas agréable ni pour moi, ni pour Élana. Alors aussi bien faire connaissance rapidement pour au moins se connaître en surface. Sans faire part de mes pensées à ma colocataire, je dis:

- T'es qui? Qu'est-ce qui t'amène ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t7-hehehehhehe-fynn-heather
Élana Shiver

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Mar 5 Aoû - 2:06

Fynn haussa les épaules, éludant que nous ne serions pas des inconnues bien longtemps. Évidemment, si on vivait ensemble, on n’aurait pas le choix de faire connaissance. Pourtant, je voyais encore la méfiance dans ses yeux. C’était pourtant elle qui venait d’envahir ma chambre, ce serait à moi de me méfier. Et je me méfiais, bien sûr. Je ramenais mes jambes contre ma poitrine, appuyant mon menton sur mes genoux et tenant mes chevilles pour garder mon balan sur le matelas. J’avais l’impression que ce serait long et pénible comme processus, et je devrais apprendre à composer avec la présence de Fynn ici, la possibilité qu’elle entre dans la chambre pendant que je me changeais, bref, je devrais m’habituer à vivre avec quelqu’un d’autre. Je notai mentalement que je devrais prendre l’habitude de me changer dans la salle de bain et de m’habiller avant d’en sortir après ma douche. Me trouver un pyjama décent pour vivre avec quelqu’un. Absorbée dans mes réflexions, j’en avais déjà oublié ma nouvelle coloc et je sursautai lorsqu’elle me demandait qui j’étais et pourquoi j’étais là. Je restai brièvement sous le choc du « T’es qui? », mais je me remis rapidement. J’avais compris que ce qui l’intéressait, c’était mon background. Elle ne perdait pas de temps en affaire… Je soupirai. Qui étais-je? C’était une question à laquelle je n’étais pas sûre d’avoir la réponse.

- Élana Shiver, 14 ans, je suis née à Montréal et j’y ai grandi. Je suis lève-tôt et sportive, j’ai une routine matinale stricte, j'écoute de la musique quand je m'entraîne et je ne supporte pas le désordre.

En effet, la chambre était impeccable. Tout était à sa place, rien ne traînait sur le plancher ou sur le bureau. Et Fynn m'avait tout l'air le genre de fille à se laisser traîner, au vu des bagages qu'elle avait abandonné au pied de son lit. Je fis une moue, cherchant ce que je pourrais ajouter. Mon regard se posa sur mon oreiller et je m’assis en tailleur pour pouvoir le prendre. Je fermai les yeux pour me concentrer un moment, puis je passais ma main au travers, de sorte à ce que Fynn le voit. Puis, je la retirai avant de la regardai et dit :

- Et ça, c’est la raison pour laquelle je vis ici.

J’avais déjà eu quelques problèmes par le passé, notamment quand j’avais fait la démonstration de mon pouvoir à Anastasia et que mon bras était resté coincé en travers de son bureau. Elle m’avait finalement persuadé de me calmer et j’avais pu la retirer sans problème, laissant une légère déformation dans le bois. En somme, depuis, je me concentrai à sortir avant de parler ou de penser à autre chose, parce que ça avait eu l’air franchement idiot, et je me refusais à avoir l’air d’une idiote devant Fynn. Ne disant rien sur la raison de mon choix de rejoindre l’institut, le décès de ma mère, j’ajoutai :

- C’est pas mal ça pour moi. Et toi, c’est quoi ton histoire?

Ton histoire… Mais quelle mauvaise formulation. Enfin, moins pire que « T’es qui », selon moi, mais c’était loin d’être une histoire. Background. C’était le mot que je voulais utiliser, et qui m’avait échappé, mais je décidai de ne rien dire. C’était trop tard, de toute façon. Et même si j’avais laissé beaucoup de trous dans mon histoire, je me doutais bien qu’elle n’hésiterait pas à me poser des questions si elle en avait. Elle n’avait pas l’air du genre de fille qui tenait sa langue lorsqu’elle avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t8-elana-shiver
Fynn Heather
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Statut relationnel: Couple ouvert
Pouvoir: Empathie

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Mer 6 Aoû - 0:54

Élana s'était assise sur son propre lit, les genoux ramenés sous son menton. Puis elle soupira avant de répondre à ma question. Elle avait 14 ans et venait de Montréal. Une routine stricte et un entraînement la faisait se lever tôt le matin et elle ne supportait pas le désorde. Je jetai un coup d'oeil autour de moi. Tout était bien évidemment à sa place et je me doutais que ça ne resterait pas bien longtemps ainsi avec moi dans les parages. Je ne comptais pas toucher à ses choses mais mon côté de la chambre ne serait pas aussi bien rangé que le sien, même en faisant le ménage. Ses journées bordéliques étaient sans doute mieux rangée que mes journées de ménage.
Bref, on était totalement opposées. Je fis la moue et remontai mon regard vers Élana qui prenait un oreiller et faisait passer son bras au travers. Woah. Sans explication, ça m'avait un peu boulverser sur le coup. C'était, en fait, la première fois que je voyais réellement quelqu'un utiliser son pouvoir et c'était très différent du mien

- Et ça, c’est la raison pour laquelle je vis ici.

Je hochai la tête pour montré que j'avais vu et compris son exemple. Mais elle n'avait pas répondu entièrement à ma question. Ceci expliquait seulement comment elle avait rejoint l'Institut, elle avait un pouvoir et Anastasia et Gabriel lui avait laisser le choix de les suivre ou non. Ça n'expliquait pas pourquoi elle avait choisi de les suivre, et encore moins si elle avait accepté dès le début ou si elle les avait recontacté plus tard.

- Et toi, c’est quoi ton histoire?

Je haussai un sourcil et souris un peu.

- Fynn Heather, 13 ans, je suis née et j'ai vécu longtemps à Boston, Massachusetts. J'ai déménagé au Canada, je suis de Kingston. Je dors longtemps et j'ai une tendance un peu bordélique...

Le sourire qui couvrait mes lèvres se fit soudainement un peu plus moqueur.

- Hum, je ne peux pas vraiment décrire ce qui m'a envoyé ici. Et encore moins t'en faire la démonstration. Mais je peux ressentir certaines choses... Et ça... me rend la vie un peu difficile. C'est pourquoi je suis ici. J'ai contacté Mrs Anastasia car j'avais eu des problèmes avec ce pouvoir.

J'avais détourné le regard à la moitié de mon monologue, pour fixer mes pieds. Je n'étais jamais vraiment à l'aise à parler de moi, même si je n'avais pas vraiment dit grand chose. Mais je relevai mes yeux vers elle à nouveau et je précisai ma question.

- But... Je voulais savoir pourquoi tu es ici. Quel évènement ou particularité t'a fait décider de venir dans cet institut?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t7-hehehehhehe-fynn-heather
Élana Shiver

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Mer 6 Aoû - 20:00

Fynn acquiesça à ma démonstration, l'air un peu surprise. Sans doute son pouvoir n'était-il pas aussi évident à voir. Je me doutais bien qu'elle devait avoir quelque chose comme la télépathie, puisqu'elle avait tout de suite sut comment je me sentais. Ou peut-être était-ce ça, ressentir les émotions? Elle me le dirait bien assez tôt. Elle se présenta à son tour. Fynn Heather, 13 ans, né à Boston, elle avait déménagé au Canada et venait de Kingston. Elle dormait beaucoup et était bordélique. Je tiquai. Je ne supportai pas le désordre. Si elle était à la traîne, ça entraînerait sans doute des conflits entre nous. Elle afficha un sourire moqueur. Se moquait-elle de moi, ou s'amusait-elle de ces choses qui nous opposaient et qui nous rendraient la vie infernale? Je m'arrachai à mes pensées lorsqu'elle poursuivit. Elle ne pouvait pas vraiment décrire pourquoi elle était ici, et encore moins le démontrer, puisqu'elle ressentait des choses, et que ça lui rendait la vie difficile, d'où sa présence ici. Je vis qu'elle avait baissé les yeux. Sans doute un moment difficile récent... Elle avait contacté Anastasia à cause de ses problèmes avec son pouvoir. Je n'avait pas de problèmes avec le mien, en cas général. Je le contrôlai assez bien, et mon instinct était le seul obstacle entre mon pouvoir et moi, lorsque j'avais peur ou que j'étais fâchée ou encore angoissée. Dans ces cas, la personne qui déclenchait ce sentiment me passait au travers, que je le veuille ou non. Elle me posa alors une question à laquelle j'avais accepté de venir, quelle raison particulière. Une vague de tristesse me submergea et je détournai le regard, m'efforçant de garder mon calme. Le souvenir de ma mère était encore affreusement douloureux, malgré qu'un an ait passé depuis.

- Je n'avais plus d'autres choix, marmonnai-je sans la regarder.

La plupart du temps, je parvenais à rester maître de mes émotions. Ne pas y penser m'aidait beaucoup. Là, je luttai pour ne pas pleurer. Pourquoi certaines personnes voulaient-elles absolument tout savoir? Fynn n'était pas la première à poser cette question personnelle et indiscrète.

- Je n'ai pas envie d'en parler, ajoutai-je avant qu'elle ne puisse demander des éclaircissements. Je ne suis pas prête pour ça.

Et c'était on ne peut plus vrai. Je n'avais jamais parlé du décès de ma mère depuis qu'il était survenu, et je n'avais, de fait, jamais pu le surmonter comme il se devait. Le jour, je vivais ma vie banale en prétendant que tout allait bien. Pourtant, la nuit, je me réveillai encore souvent en pleurant. Je pouvais prétendre, mais je n'allais pas bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t8-elana-shiver
Fynn Heather
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Statut relationnel: Couple ouvert
Pouvoir: Empathie

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Lun 11 Aoû - 2:50

Nous savions tous que l'on était approché par la directrice et que c'était notre unique décision de rejoindre ou non l'institut. Je l'avais rejointe car ne plus être en contrôle de mes sentiments et ne même pas être capable de les distinguer de ceux des autres m'était insupportable. Simplement l'idée de ne plus être en contrôle total était énormément désagréable...
J'avais expliqué cette partie de ma vie rapidement à Élana pour qu'elle fasse de même pas la suite, lorsque je lui ai demandé pourquoi.
Mais je ressentis une tristesse, un pincement au coeur, lorsque je posai ma question. Je la regardai pour essayer de lire sur son visage si c'était son sentiment ou le mien, au souvenir de mes problèmes. Impossible à lire son visage. Mais elle semblait calme, ne me regardant pas. Elle marmonna qu'elle n'avait pas le choix.
Je m'apprêtai tout juste a répliquer "Élabore un peu?" mais elle ajouta qu'elle ne voulait pas en parler.
Pourtant, moi je lui avais dit et ce n'était pas quelque chose qui me plaisait plus que ça, d'expliquer tout à une inconnue. Mais elle n'était pas prête et je comprenais ça. M'enfin. Je gardai le silence... Et Élana finit par partir de la chambre, prétextant une rencontre avec quelqu'un, et me laissa donc installer mes choses dans mes meubles, dans mon côté de la chambre.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


(On fast-foward parce que 1- on le peut, 2- c'est juste des flashbacks)

J'avais installé mes écouteurs dans mes oreilles et avait mis un peu d'ordre dans mes choses. Well, de l'ordre... à ma manière. Je m'étais vite installée en plaçant mes vêtements dans les placards et les tiroirs qui m'étaient destinés, avais mis mes quelques accessoires personelles -colle a cheveux, peigne, brosse à dent, dentifrice et gel-shampoing- dans la salle de bain... Et j'étais à peu près bien installée, maintenant, même si certaines choses étaient toujours dans mes sacs.
Je quittai la chambre pour aller faire le tour de l'endroit. Il fallait au moins que je sache un peu à quoi ça avait l'air pour ne pas me perdre.
Comme j'étais déjà au deuxième étage, je me promenai dans le couloir. C'était les dortoirs. Une aile était réservée aux filles, et l'autre aux garçons. Ensuite, j'étais descendu au rez-de-chaussé. Par les grandes fenêtres, je voyais des terrains de sports et un magnifique jardin, et, au bout de la cour, il y avait une forêt très dense.
Je visitai rapidement l'étage. Le gymnase, la cafétéria, la bibliothèque... Je n'étais pas une grande lectrice mais l'envie me prit d'emprunter un livre. Après plusieurs minutes... peut-être quelques heures de marche et de découverte, je retrouvai mon chemin vers mon dortoir. Cet Institut était bien plus grand qu'il ne le paraissait.
J'entrai dans ma chambre et m'installai dans mon lit en éteignant mon mp3 et en retirant mes écouteurs. J'entendais un jet d'eau couler, en provenance de la salle de bain. Élana était sans doute de retour et prenait une douche. Je la laissai tranquille et, assise, les jambes allongées sur mon lit, j'entrepris la lecture d'une bande dessinée que j'avais pris à la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t7-hehehehhehe-fynn-heather
Élana Shiver

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Lun 18 Aoû - 19:47

Fynn sembla décider d’accepter mon choix, bien qu’il ne lui plaisait pas tant que ça. Je restai immobile un instant, puis me levai. Croisant le regard interrogateur de Fynn, je souris brièvement.

- J’ai à faire, à plus.

Sans attendre de réponse, je partis en refermant la porte derrière moi. Non, je n’avais rien à faire. J’avais seulement besoin d’air. Je m’élançai sur le petit sentier qui courait autour de l’institut. À mon grand désarroi, je ne pus même pas faire 100 mètres avant de manquer de souffle. Il fallait dire, ça faisait un an que je n’avais pas couru. Je m’arrêtai, fouillai dans mes poches et trouvai mes écouteurs avec soulagement. Même si je n’étais pas habillée pour courir, je m’en fichai. Je branchai mes écouteurs dans mon téléphone, l’enfonçai dans mes poches et recommençai. J’avais du mal à respirer, mais je devais continuer. Lorsque je ne pus le supporter, je m’arrêtai et aller au gymnase pour grimper. Les murs d’escalades n’étaient pas un gros défi ici, et j’avais continué mes exercices, donc mes muscles me portaient. Je grimpai, descendais, et remontai à répétition, jusqu’à ce que mes doigts douloureux ne tiennent plus. Je m’affaissai lourdement sur le matelas sous moi et restai étendue là un moment. Je remontai ensuite à ma chambre, me déshabillai et filai sous la douche. J’y restai plus longtemps que j’en avais l’habitude. Même si tous les muscles de mon corps me faisaient souffrir, je me sentais revivre pour la première fois depuis le décès de ma mère. Ça faisait du bien de faire du sport. J’en avais toujours fait. Je sortis de la douche. De la vapeur courrait dans la salle de bain, rendant l’air étouffant. Je lançai la ventilation et sortit rapidement, une serviette nouée à ma taille, en me demandant quelles étaient ces choses sur le comptoir. Lorsque je sortis, je compris. Fynn. Je l’avais absolument et complètement oubliée. Je me figeai dans le cadre de la porte, les yeux ronds. J’étais à moitié nue. Elle était là. Je virai au rouge et refermai la porte brusquement, m’enfermant dans la salle de bain, le dos contre la porte, le cœur battant. Eh merde. Pourquoi il fallait que ça m’arrive. Elle venait tout juste d’arriver. Comment je devrais pouvoir la regarder en face après ça. Je me pris la tête à deux mains, furieuse contre moi-même. Comment avais-je pu oublier? Je me donnai un petit coup de poing sur la tête et m’efforçai de me calmer. Bon. Que faire? Je n’avais aucun vêtement dans la salle de bain, puisque je m’étais déshabillée dans la chambre. Je tentai de nouer ma serviette autour de ma poitrine, mais elle était à peine assez longue pour me couvrir. Je devrai me faire une raison. Je n’aurais pas le choix de sortir comme ça, quitte à seulement attraper quelques vêtements et me renfermer ici. Je posai la main sur la poignée, hésitante, et entrouvrit la porte. Je vis Fynn qui regardait dans ma direction et la fermait un peu plus.

- Pourrais... Pourrais-tu m'amener des vêtements, s'il te plait? demandai-je faiblement, mal à l'aise.

J'espérai qu'elle accepterait. C'était assez embarrassant comme ça. Que ferais-je si elle refusait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t8-elana-shiver
Fynn Heather
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Statut relationnel: Couple ouvert
Pouvoir: Empathie

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Jeu 21 Aoû - 0:52

Je me rendis à peine compte que l'eau de la douche avait cessé de couler. J'étais un peu absorbée par ma bande-dessinée, j'avais tout juste levé ma tête avant de replonger dans ma lecture. Puis la porte de la pièce s'ouvrit. Je finis ma ligne et levai ma tête vers Élana pour lui sourire mais mon sourire ne vint pas.
Elle était toujours trempée. Elle portait sa serviette autour de sa taille mais elle était torse nue. Carrément. La poitrine à l'air, quoi. Je me crispai et sentis la chaleur me monter au visage d'un coup alors que mes yeux s'écarquillaient, incapable de la quitter du regard.
CLAC! Elle se renferma dans la salle de bain. Je cillai des yeux, mais j'étais toujours incertaine de ce qui venait de se passer. Mais... Elle était jolie...
Attend, quoi? Je me surprenais à la trouver jolie. En fait... Oui, tout le monde est joli. Mais... elle était attirante..? Non, je me faisais des idée sans doute. C'était seulement la surprise qui me faisait penser ça... Sans doute... (Note: Fynn n'a que 13 ans, donc elle est tout juste pubère, et elle ne se sait pas lesbienne (même si c'est obvious haha))
Puis la porte se rouvrit de quelques centimètres. Porte que je fixais d'ailleurs encore. Ça me laissait voir Élana recouverte de sa petite serviette qui me regardait, rouge de gêne. La porte était tout juste entrouverte.

- Pourrais... Pourrais-tu m'amener des vêtements, s'il te plait?

Je restai immobile un moment, réellement incertaine de ce que je pouvais dire. D'ailleurs, je n'avais pas vraiment compris la question et j'avais laissé échapper un "What?" de surprise. Puis mon esprit se connecta au monde réel et je me redressai rapidement

- Euh... o-oui!!

Je me levai et me lançai vers son côté de la chambre. J'étais à la recherche de ses vêtements, mais je n'avais aucune idée où elle rangeait ses vêtements. Sans vraiment le vouloir, je foutais un peu (mais pas trop) bordel dans ses tiroirs en faisant ma recherche. Mais je finis par trouver une jupe et un débardeur. Je me redressai et j'allai lui porter. Je lui tendis et à peine elle prit les tissus que je réalisai que j'avais oublié quelque chose.

- Oh wait I...

J'avais totalement oublié les sous-vêtements dans mes recherches. Mais je les trouvai rapidement dans un tiroir du haut. Je lui pris un soutien-gorge et une culotte et allai les donner à Élana. Je me sentais encore plus rouge que je ne l'avais jamais été. Puis je retournai sur mon lit et me fourrai le nez derrière ma bédé pour cacher mon visage. Je ne m'étais jamais sentie aussi... awkward? C'était la situation la plus malaisante que j'avais vécu dans ma vie.
J'espérais que cette journée se termine rapidement pour qu'on puisse repartir à zéro demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t7-hehehehhehe-fynn-heather
Élana Shiver

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Jeu 21 Aoû - 23:19

Depuis l’entrebâillement de la porte, je voyais Fynn qui me fixait, visiblement aussi mal à l’aise que moi. Elle me répondit d’un « What? » surpris. J’avais beau être loin d’être bilingue, je savais très bien ce que ça voulait dire. Je m’apprêtai à répéter lorsqu’elle sembla comprendre, m’épargnant de devoir me répéter. C’était assez embarrassant. Elle acquiesça et se leva rapidement. Je soupirai de soulagement et me crispai lorsque je la vis agiter le contenu de mes tiroirs, y mettant un énorme foutoir [on se souvient que c’est une maniaque de la propreté], mais elle m’amena néanmoins une jupe et un chandail. J’entrouvris juste assez la porte pour pouvoir m’en saisir. Je la regardai, réalisant qu’il n’y avait pas de sous-vêtements, mais trop mal à l’aise pour en demander. Elle s’en rendit compte et alla m’en chercher. Ça me mettait presque plus mal à l’aise qu’elle ouvre mon tiroirs à sous-vêtements qu’elle m’ait vue seins nus, d’autant plus qu’il n’y avait pas tant à voir [oups]. Elle me donna mes sous-vêtements, sans doute aussi rouge que je l’étais, et je la remerciai rapidement en m’enfermant à nouveau dans la salle de bain. Je m’habillai rapidement et regardai mon reflet dans le miroir à moitié brouillé. Un débardeur de sport avec une jupe. Nullement convaincue, je tournais sur moi-même. Bon, ce n’était pas si terrible, en fait. Je laissai mon visage reprendre des couleurs, puis je ressortis prudemment. Fynn avait le nez dans son livre, mais je pouvais voir, du peu que je voyais, que son visage était encore plus rouge que le mien.

- Merci… et désolée pour ça, j’ai… (je me raclai la gorge, mal à l’aise) l’habitude de vivre seule…

Je m’assis sur mon lit et inspectai mon téléphone durant un moment. Puis, je le posai. Je décidai, pour ce soir, de sauter mes exercices. J’en avais fait bien assez durant la journée. Sans rien dire, je me levai pour aller souper à la cafétéria, sans inviter Fynn. Même si je ne pouvais pas la voir, j’étais convaincue qu’elle m’espionnait depuis l’intérieur de son livre. Je fermai la porte derrière moi, encore retournée de cette situation. Néanmoins, je n’avais rien mangé de la journée et j’allais m’effondrer.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


(On fast-foward, encore, à quelques jours après l’arrivée de Fynn. Leur relation est encore akward)

Je me réveillai en entendant des bruits de pas dans le couloir. Curieuse, je me levai en regardai pas l’embrasure de ma porte de chambre. Je vis ma mère marcher vers la sortie, vêtue de ses bottes et son manteau d’hiver, un bonnet en laine noir recouvrant ses cheveux platine. Elle ouvrit la porte et je vis la tempête qui faisais rage dehors.

- Maman? l’appelai-je.

Elle sortit de l’appartement et je m’approchai de la porte.

- Maman? l’appelai-je encore.

Elle s’éloigna sur le trottoir et je vis une voiture perdre le contrôle et foncer droit vers elle.

- MAMAN! hurlai-je.


Je me redressai brusquement dans mon lit, réveillée par mon propre cri de détresse. Ce cauchemar. Encore ce cauchemar. Tremblant comme une feuille, je me recroquevillais dans mon lit en pleurant à chaudes larmes. Je n’avais pas été témoin de l’accident de ma mère. J’étais en cour lorsque c’était arrivé. Pourtant, ce cauchemar persistait à me hanter depuis sa mort. Je me mordis les jointures pour essayer, en vain, de ravaler mes sanglots. J’étais habituée à la présence de Fynn, mais j’osai espérer qu’il faisait assez sombre pour qu’elle ne me voie pas. Mon cri l’avait sans doute réveillée, mais je ne voulais pas qu’elle sache que je pleurai. C'était la première fois que ça m'arrivait depuis qu'elle était arrivée. J’essayai de me calmer, sans y parvenir. Je relâchai ma prise sur mes jointures douloureuses et enfouis ma tête dans mes bras. Au diable la fierté, je n’étais pas capable d’en avoir à ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t8-elana-shiver
Fynn Heather
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Statut relationnel: Couple ouvert
Pouvoir: Empathie

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Mar 23 Sep - 21:50

Je replongeai dans mon comicbook pour essayer d'enlever tout ça de mon esprit et me calmer un peu. Qu'est-ce qui me prenait? Et pourquoi celà arrivait... LÀ, maintenant? Je venais tout juste de m'installer, je ne la connaissais même pas et ce genre d'incident arrivait déjà. Qu'est-ce que c'était gênant.
Le porte se rouvrit, elle sortait de la salle de bain, ce coup-ci vêtue. Elle s'excusa, prétextant qu'elle avait l'habitude d'être seule. Je la regardai et hochai la tête. C'était compréhensible. Ca faisait si longtemps qu'elle était seule et qu'elle pouvait vivre comme elle l'entend. Donc c'était tout-à-fait normal que cet incident arrive.
Elle s'assit sur son lit. Je replongeai en silence dans ma bande-dessinée. Puis soudainement, elle se releva et parti, sous mon regard un peu abasourdi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les jours passèrent. La tension se calma. Nous n'étions pas les meilleures amies du monde, mais on était capable de s'entendre et discuter de manière civilisée. Malgré quelques sujets de controverse, on s'entendait plutôt bien en fait. Mais il y avait toujours un malaise entre nous deux.
C'était environ une semaine après notre fameuse première rencontre. Nous avions souper ensemble puis nous avions passer le reste de la soirée chacun de notre côté, donc nous ne nous étions pas coucher en même temps. J'étais arrivée à la chambre après elle. Elle s'était endormie pendant que je prenais ma douche.
N'ayant personne avec qui discuter, étant déjà en pyjama (enfin, des shorts courtes et un t-shirt large), et parce qu'il était déjà un peu tard, j'ai décider de me glisser sur les couvertures et de dormir moi aussi.
Je ne rêvai pas. Ou, en fait, je ne m'en souvins pas à mon réveil. D'ailleurs, celui-ci fut quelque peu brutal car je me réveillai lorsque j'ai entendis un cri. C'était ma coloc qui criait "MAMAN". Je m'étais redressée dans mon lit et je la vis se recroqueviller sur elle-même. La luminosité de la lune l'éclairait légèrement à travers la fenêtre et je voyais ses épaules se secouer. Elle pleurait. Mais sans bruit.

- Are y-.. Ça va?

Elle ne répondit pas vraiment. Je crus déceler un marmonnement approbateur, mais c'était difficile à croire. Je sortis de mes couvertures et allai rejoindre ma colocataire. Je m'assis sur le lit, à côté d'elle, et je la serrai contre moi en frottant son épaule.

- Shhhh...

Je la tins un moment contre moi puis je demandai:

- Qu'est-ce qui est arrivé, hun?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t7-hehehehhehe-fynn-heather
Élana Shiver

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Mer 1 Oct - 21:31

Il y eut un moment de silence. Ou de semi-silence, puisqu'il était entrecoupé par mes sanglots. Je n'arrivais pas à arrêter mes larmes. J'essayais, mais je n'y arrivais pas. J'entendis Fynn me demander si ça allait et je hochai mécaniquement la tête. Puis, je me souviens qu'elle ne me voyait pas et murmurait un "Mmh mmmh" affirmatif, qui fut ponctué d'un sanglot. Évidemment, que ça n'allait pas, sinon je ne serai pas recroquevillée en larme dans mon lit. J'entendis un peu de bruit venant du côté de Fynn, puis un poids s'installa sur mon lit. Je redressai un peu mon visage pour la voir, dans la faible luminosité de la pièce. Elle s'était assise à mes côtés et elle m'attira contre elle. J'en fus surprise, mais reconnaissante. Après un moment où j'avais pu me calmer un peu, elle me demanda ce qui s'était passé. Je restai silencieuse un moment, m'appuyant un peu plus contre elle. Je n'avais pas envie d'en parler. Je savais que ce serait pour le mieux, mais je n'avais pas envie. Le décès de ma mère était quelque chose que j'avais toujours gardé pour moi. Je m'essuyai les yeux et m'éloignait un peu.

- Ce… Ce n'était qu'un cauchemar, murmurai-je.

Je savais que je n'avais rien de convaincante. Je savais qu'en disant ça, je n'étais pas honnête. Avec elle et avec moi-même. Pourtant, me voiler la face ne m'aidait pas à mieux vivre avec moi-même, au contraire. Je restai silencieuse un moment, puis je soupirai. Je ne pourrai pas toujours vivre comme ça. Je ne connaissais pas beaucoup Fynn. Je ne savais pas à quoi m'en tenir avec elle. Pourtant, plus j'y pensais, plus lui parler semblait être la bonne chose à faire.

- C'est un cauchemar que je fais souvent, dis-je alors. Je me réveille et je vois ma mère partir. Je l'appelle, mais elle ne m'entend pas. Je la suis dehors, et lorsque j'arrive, elle est déjà loin, et il y cette voiture qui fonce vers elle et…

Je pris une grande inspiration, j'essayai de rester maître de moi-même. Pourtant, c'était difficile.

- Il y a un peu plus d'un an, pendant que j'étais à l'école, on m'a appelé pour me dire que ma mère avait eu un accident et qu'elle en était morte. Je fais ce cauchemar depuis. C'est pour ça que je suis ici.

Je regardai ailleurs. C'était un bref résumé de la situation. Je savais ce que représentais mon cauchemar. La veille de l'accident, je m'étais couchée tard, j'avais passé une partie de la nuit sur un projet scolaire. J'avais l'habitude de me lever tôt et de déjeuner avec ma mère, lui souhaiter une bonne journée et lui dire que je l'aimais avant qu'elle parte. Ce matin-là, elle était déjà partie lorsque je m'étais réveillée. Ce cauchemar était mon regret de ne pas lui avoir dit au revoir ce matin-là. De ne pas lui avoir dit que je l'aimais. De ne pas avoir été avec elle. Je me rendis compte que je pleurais à nouveau et je me blottis contre Fynn sans demander. J'avais peur de refaire ce cauchemar. Je le faisais généralement en double, car il éveillait toujours mon regret.

- Fynn… Peux-tu... dormir avec moi?

Je la regardai sans la voir, espérant qu'elle accepterait. Je ne me sentais pas capable d'être seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t8-elana-shiver
Fynn Heather
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 23/07/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Âge: 16 ans
Statut relationnel: Couple ouvert
Pouvoir: Empathie

MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   Ven 6 Mar - 10:48

Je la sentis se détendre lentement et se calmer. La pauvre, qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour qu'elle réagisse ainsi? Je la sentis se blottir un peu plus contre moi, alors qu'elle ne répondait toujours pas à ma question. Je caressai son épaule vigoureusement, encore, puis elle se défit de mon étreinte en essuyant des larmes qui avaient coulées sur ses joues.
Ce n'était qu'un cauchemar.
Juste ça? J'en étais peu convaincu. Elle avait du songer a quelque chose d'horrible pour que je ressente l'énorme tristesse qu'elle ressentait en ce moment. Ce n'était plus de la tristesse, c'était presque du désespoir.
Nous restâmes silencieuses. Elle ne me regardait pas, mais j'essayais d'attraper son regard

- C'est un cauchemar que je fais souvent

Avec un peu de surprise, car elle semblait avoir décidé de me parler, finalement, je fronçai légèrement les sourcils mais je la laissai faire sans rien dire. Je ne voulais surtout pas qu'elle s'interrompe par ma faute et ne veuille plus continuer.
Elle m'explique qu'elle voit sa mère partir... Qu'elle l'appelle mais que celle-ci ne l'entend pas. Elle n'arrive pas à la rattraper. Et une voiture....
Elle semblait secouée. Cette réflexion semblait difficile pour elle, et je le ressentais.
Sa mère était décédée l'an passée, lorsqu'elle était à l'école, dans un accident de la route. Et depuis, elle faisait ce cauchemar. Elle n'avait pas été témoin de l'accident, ça devait être horrible de vivre un souvenir qu'on a même pas, un horrible souvenir, sans arrêt, alors que les rêves sont sensé être de bons moments.
Je la fixais, silencieuse, horrifiée mais incapable d'exprimer quoique ce soit par les paroles ou le visage. Des larmes coulaient sur ses joues. Elle se reblottit soudainement sur moi, ce qui me fit me crisper, un peu mal à l'aise sur le coup. Les contacts physiques par surprise n'était pas mon fort. Mais je lui pardonnai et la serrai contre moi, doucement.

- Fynn…

- ... Hum?

- Peux-tu... dormir avec moi?

- What.

Ce n'était pas une question. J'avais très bien compris ce qu'elle m'avait dit. C'était un peu la surprise qui m'avait fait déclarer ce mot, tout nu, sans exclamation ni interrogation. Je redressai la tête. Pourquoi je réfléchissais à ma réponse? Je ne pouvais pas lui refuser ça. C'était une amie et elle n'allait pas bien. Je devais l'aider...
Je hochai la tête

- Yeah, bien sûr, confirmai-je. Recouche-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stained-age.jdrforum.com/t7-hehehehhehe-fynn-heather
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALERTE ENVAHISSEUR   

Revenir en haut Aller en bas
 
ALERTE ENVAHISSEUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» /!\ Alerte au piratage
» ALERTE ! VACCIN TUEUR OBLIGATOIRE !
» /!\ ALERTE /!\ Psychopathe en liberté
» - Event V.2 - Alerte à la Bombe !
» HUGO bichon 5 ans association ALERTE (94) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stained Age - L'avant-fin :: Administration :: Registre :: Flashback (RP)-
Sauter vers: